La Minute du Coach
L’audace: 4 axes pour oser?

L’audace: 4 axes pour oser?

June 4, 2020

Pablo: Bonjour Fabian

 

Fabian: Bonjour Pablo, bonjour chers amis auditeurs

 

Sud Radio la Minute du coach

On va parler de l'audace, quatre axes pour oser. Goldorak Go, tu nous as déjà donné quelques clés dans les Minutes précédentes.

F: Oui j'en ai donné quelques unes mais j'ai envie de revenir sur cette thématique qui est très importante. Tu sais que je suis aussi artiste et un artiste, il se met en danger, il se met en abyme.

 

P: Il sort de sa zone de confort

 

F: En permanence!

Et si il n'en sort pas rien de grandiose jamais ne se produira. Or je constate souvent que, autour de moi, les personnes ont des difficultés à se mettre en danger. On préfère le confort d'un canapé, une série sur Netflix plutôt qu'un livre un peu plus rude d'abord mais qui va me nourrir, qui va me permettre de grandir. Et je pense qu'on confond souvent bonheur et lymphatisme. Le bonheur c'est pas forcément être sur une plage les doigts de pied en éventail avec un cocktail à la main que l'on sirote. En tous cas c'est pas ma conception du bonheur. On pourrait gloser longtemps là dessus. Aujourd'hui j'ai envie de revenir une fois de plus, peut-être la dernière, quoique, sur des propos de Charles Pépin. Tu sais que ce philosophe m'inspire énormément, je lis beaucoup en ce moment. Et il nous propose quatre axes pour oser, quatre axes pour l'audace. Et le premier c'est d'accroître ses compétences parce que, ma foi, la confiance en soi ça vient d'abord d'une maîtrise de compétences d'un réel savoir faire. Par exemple, je suis un grand fan de Roger Federer au tennis. Quand tu vois Federer décocher, je vais  prendre un exemple un peu con, un coup entre les jambes tu te dis "Waouh! c'est impressionnant !"

Mais tu ne vas t'autoriser ce coup complètement improbable que parce que, précisément, tu as une immense maîtrise, une immense expertise du tennis.

 

P: Parce que tu t'appelles Roger Federer

 

F: Oui bah Djokovic le fait aussi. Il a la même maîtrise. Et donc l'audace vient de ce que, avant tout, j'ai une immense compétence. Ca c'est la première chose. Et le deuxième axe, c'est d'admirer l'audace des autres. Je voudrais vous lire une citation que sûrement vous connaissez tous déjà. Elle est de Mark Twain dans  Huckleberry Finn 

 

P: Et Tom Sawyer

 

F: Voilà! Qui nous dit: "Tenez vous à l'écart des gens qui freinent vos ambitions. Les petits esprits font toujours ça. Les grands eux vous font sentir que vous aussi vous pouvez devenir grand". Une personne admirable, elle est inimitable et elle est inspirante à la fois. Et ce qui est intéressant quand je l'admire moi, c'est que finalement son histoire me raconte que j'en suis capable aussi.  Dans le sous texte, elle me dit: "j'ose des audaces, ose les à ton tour".

L'admiration c'est vertueux. Le troisième axe, c'est de ne pas être trop perfectionniste,

c'est Paul Valéry qui a dit que de choses, il faut ignorer pour agir mais les perfectionnistes eux ils veulent tout savoir, ils veulent tout maîtriser avant de passer à l'action. Etre audacieux, c'est agir en minimisant les risques, bien sûr. Mais en n'en prenant quand même. J'avais un prof à Solvay qui nous disait, je vais le citer, c'était en anglais: "High risk, high return. Low risk, low return. No risk, no return"

Autrement dit: "Haut risque, haut rendement. Faible risque, faible rendement. Pas de risque, pas de rendement" 

Et les perfectionnistes en gros, on peut dire qu'ils ne prennent pas de risques du tout. Et puis enfin, on a beaucoup évoqué l'échec ces dernières semaines se souvenir, c'est le quatrième axe, que l'échec sans l'audace est terriblement douloureux. C'était la cinquième conditions pour qu'un échec soit vertueux, il fallait qu'on ait osé, qu'on ait été audacieux sinon on serait face à une double peine. J'ai appris cet exemple d'une personne que tu rencontres en soirée que tu n'oses pas aborder. Elle s'enfuit, s'en va, tu ne la reverras jamais: double peine

 

Je vous invite, chers auditeurs, à être audacieux, à oser l'audace. La vie est  éphémère, nous sommes finis. Je sais que vous le savez Intellectuellement, vous savez que vous êtes mortels, c'est sûr. Mais je ne suis pas certain que vous sachiez que vous allez mourir. Quand on a cette conscience extrêmement aiguë, quand on a compris dans sa chair, dans chacune de ses cellules, que c'est peut-être tout à l'heure que ça s'arrête alors sûrement on devient un peu plus audacieux et on vole avec les aigles.

Minute du Coach : Qui allez-vous devenir ?

Minute du Coach : Qui allez-vous devenir ?

May 28, 2020

Pablo: Bonjour Fabian 

Fabian: Bonjour Pablo! Bonjour à tous!

Sud Radio, la Minute du Coach

 

P: Le thème de la Minute du Coach de ce jour c'est: "qui allez vous devenir?"

J'ai un ami philosophe qui est form'acteur qui m'a toujours dit: on devient ou on est la somme des cinq personnes que l'on fréquente le plus.

 

F: Oui, c'est une formule de Jim Rohn, un américain, aujourd'hui décédé.

Et donc on doit soigner son environnement! Attention à qui l'on côtoie, à qui l'on fréquente

 

P:  C'est ce que tu m'as toujours dit

 

F: Oui, je suis convaincu que nous sommes le fruit de notre environnement et l'environnement c'est pas que les personnes c'est aussi une région, une culture, un ADN, des valeurs. Aujourd'hui, ce que je vous propose c'est de retracer une façon de penser grâce à des philosophes. Et tout démarre avec Héraclite d'Ephèse qui était né en Turquie, la Turquie d'aujourd'hui, qui a eu cette formule restée célèbre: un homme ne se baigne jamais deux fois

dans le même fleuve.

Héraclite c'est un philosophe du devenir et c'est vrai que si tu te jettes dans la Sambre ou dans la Meuse. Tu en ressors. Quand tu t'y replongeras, mon cher Pablo, ce ne sera plus la même eau et toi même tu auras changé.

Même s'il y a un court laps de temps qui sépare les deux plongeons, tu auras changé.

Un homme ne se baigne jamais deux fois dans la même Meuse, dans la même Sambre, dans le même océan.

C'est un philosophe du devenir Héraclite tout comme beaucoup plus tard Jean-Paul Sartre.

Jean-Paul Sartre quand il nous explique que nous sommes la somme de nos actes. Un homme est la somme de ses actes. C'est extrêmement intéressant. Ca nous renvoie à notre liberté. Nous sommes libres finalement de devenir mais de devenir quoi ?

Et c'est là que je fais intervenir cette formule fameuse de Nietzsche qu'il a lui même emprunté à Pindare, un poète grecque.  Je sais ça fait beaucoup de noms beaucoup de citations. Je m'en excuse.

 

P:Et beaucoup de philosophes!

F: Oui! Et un poète quand même! Et la formule, c'est sur cette formule que j'entends m'attarder,

"Deviens ce que tu es" dit Nietzsche.  Deviens ce que tu es. Dans les minutes précédentes, j'ai beaucoup évoqué l'échec. Ce que je ne vous en ai pas dit ce qu'un échec, il y a plusieurs étymologie au mot échec mais en vieux français l'échec veut dire "butin" et quand j'expliquais que c'était très intéressant de célébrer l'échecs de l'accueillir et de d'en faire un tremplin vers autre chose, c'est aussi ce que dit Nietzsche. Deviens!

Deviens, ça veut dire saisis les opportunités, construit toi, bâtis toi à travers aussi tes échecs. Les échecs, je l'expliquais, nous confrontent au réel alors que le succès peut nous amener à voler mais pas forcément avec les aigles. L'échec il est vertueux en cela. La question est également de la part de Nietzsche. 

"Deviens" d'accord donc je vais me construire. Je vais me mettre en danger, je vais être vivant mais qui suis-je?

"Deviens ce que tu es" et "ce que tu es", ça veut dire rester fidèle à ton axe. Pour rester fidèle à son axe, rester fidèle à ses valeurs, rester fidèles à nos aspirations  profondes, à nos désirs profonds c'est extrêmement difficile dans le tumulte qui est le nôtre, dans le vacarme qu'est le nôtre.

Parce qu'il y a le vacarme médiatique, Sud Radio y contribue, mais chacun y contribue à sa manière il y a ce que vos professeurs vous disent, ce que votre entourage tu évoquais les cinq personnes de Jim Rohn. Donc finalement ma petite voix intérieure qu'est ce qu'elle me raconte de moi?

 

Qu'est ce qu'elle me dit de moi alors même que, il y a toutes ces voix, ces milliers, ces millions de voix dans mon univers qui m'envoient des signaux extrêmement différents souvent contradictoires. C'est cet enfant qui va suivre la trace de ses parents le pharmacien engendrera des pharmaciens, le cordonnier des cordonniers par exemple. Comment vais-je trouver ma petite voix intérieure?

 

Et moi, ce que je vous propose, c'est déjà de prendre de la distance, de vous mettre en recul pour apaiser sinon faire taire le dit vacarme. L'apaiser et puis scruter votre coeur, sonder vos propres intentions,  prendre de la distance et vérifier à quel moment ça vibre et quand ça vibre, vous tenez quelque chose et puis, alors, vous pourrez comme le préconise Nietzsche devenir ce que vous êtes.

 

Bon Vol avec les Aigles !

Nos échecs sont-ils vertueux ?

Nos échecs sont-ils vertueux ?

April 16, 2020

Pablo: Fabian,  bonjour! 

 

Fabian: Bonjour Pablo !

 

Sud radio, la Minute du coach

 

P: Bienvenue pour cette séquence que vous suivez très très très nombreux chaque semaine sur Sud Radio avec Fabian Delahaut. Nos échecs sont-ils vertueux? Alors? 

 

F: Quelle question!

 

P: Et oui!

 

F: Figure toi que j'ai eu la chance de rencontrer Charles Pépin qui est un philosophe français.

 

P: Quelle chance!

 

F: Oui, c'est un vrai bonheur un philosophe accessible, lisible et je recommande, notamment, parce qu'il a écrit plusieurs livres vraiment excellents, je recommande notamment à nos auditeurs "les vertus de l'échec" qui est déjà un titre extrêmement intéressant. 

Est ce qu'un échec peut-être vertueux ?

Et on apprend..

 

P:  Il paraît qu'on avance dans la vie en se plantant finalement.

 

F: On  avance que comme ça. Par exemple, le petit bout d'homme, le bébé quand il naît, il est complètement prématuré. Alors que le petit poulain, lui, est tout de suite sur ses gambettes et prêt à déguerpir et à fuir un prédateur. Le bébé idéalement, selon les biologistes, il lui faudrait 18 à 21 mois. Mais comme il naît parfaitement prématuré, il va tenter pendant un an de se mettre debout et ça lui vaudra 2000 essais environ.

 

P: C'est énorme!

 

F: 2000 essais! Et tu vois le fameux adage "l'erreur est humaine mais persévérer est diabolique". Souvent quand on le prononce, on pense:  "c'est normal qu'un homme fasse des erreurs". En réalité, ça vient de cela, que nos apprentissages sont basés sur nos erreurs, sur nos échecs. Si on procède à une lecture épistémologique de l'échec et qu'on se réfère notamment à Gaston Bachelard quand il rédige sur la formation de l'esprit scientifique.

Que dit-il? Que tout progrès, en l'occurrence scientifique, tout progrès est une rectification de l'erreur initiale. Et on pense bien sûr à Thomas Edison et à ses 10 000 essais avant d'inventer l'ampoule. 

Bref, ce que je veux vous dire, c'est qu'il y a une manière de saluer, voire de célébrer l'échec qui nous permet de le transformer en échec vertueux. Ce n'est pas toujours vertueux! 

Il y a 5 conditions pour qu'un échec soit vertueux. Est-ce que ces cinq conditions t'intéressent Pablo?

 

P: Mais évidemment!

 

F: Chouette

 

P: La première 

 

F: La première condition c'est qu'il n'y ait pas de déni de l'échec.

Par exemple, on entend souvent dans les médias, notamment sur Sud Radio, que tel grand patron d'entreprise a été licencié parce qu'il a mal fait son travail en tous cas que l'entreprise ne fonctionne pas bien et pourtant il s'en sort avec un parachute doré.

L'entreprise va mal, on a licencié à tour de bras et cette personne s'en tire avec des millions à la clé. Ça, c'est vraiment une institutionnalisation de l'échec.

 

P: Donc pas de déni? Il faut être dans l'acceptation? 

 

F: Oui absolument!

L'échec, l'avantage de l'échec c'est qu'il nous confronte au réel. On se cogne contre le réel.

Alors que les grands succès, toi qui côtoie de nombreux artistes, de grandes vedettes même des stars, tu as certainement déjà entendu certaines d'entre elles te dire, alors qu'elles vivaient un grand succès: " je ne réalise pas, je ne comprends pas bien ce qui m'arrive".

Alors que l'échec quand tu le vis, tu réalise tout de suite.

Le succès peut te mettre dans une forme, dans un état de lévitation. Et effectivement, tu te rends pas compte de ce qui survient mais l'échec lui te ramène à la terre.

Je reviendrai un peu plus tard sur cette notion là.

 

Donc la deuxième chose, c'est qu'il ne doit pas y avoir d'identification. Je ne suis pas mon échec. J'ai raté mais je ne suis pas un raté. C'est très important de dissocier les deux. La troisième raison: je dois interroger mon échec. Je dois le questionner. Qu'est ce qu'il me raconte? Est-ce que si j'échoue cela veut dire que je dois persévérer? Continuer vers mon objectif, vers mon but? Est-ce que je dois bifurquer?

Là encore, je reviendrai lors d'une prochaine Minutes du Coach sur ces deux options qui s'offrent à nous. Quoi qu'il en soit, c'est extrêmement difficile de s'interroger, d'interroger ses échecs tout seul. Le mieux est encore de se faire aider par un coach, un thérapeute. En tous cas quelqu'un qui va nous éviter de tourner dans la roue comme un hamster.

La quatrième condition, elle ne dépend pas de nous malheureusement.

C'est lié à l'environnement.

 

Est-ce que dans notre environnement l'échec est perçu, est vécu comme une tare?

Souvent c'est bien le cas, notamment dans l'enseignement. Ou est-ce qu'à contrario on va le célébrer à l'instar de ce qui se passe aux Etats-Unis. Si tu te souviens quand Michaël Jordan jouait en NBA souvent on le présentait travers ses succès et on disait de lui que c'était

l'une des personnes, l'un des joueurs qui avait le plus raté de paniers mais aussi l'un de ceux qui avaient le plus marqué de paniers. 

Aux Etats-Unis, quand un entrepreneur fait faillite les banquiers le suivront quand même en pensant: "il a appris, ce sont des erreurs qu'il ne commettra plus". Ici, chez nous, fais faillite et tu as une croix rouge sur la tête. Ca va être très très dur pour toi, tu vas en baver.

 

P: Et la dernière c'est la cerise sur le gâteau

F: Ah oui, elle est très intéressante: il n'y a d'échec vertueux que si tu as osé que si tu as fait preuve d'audace.  Je prends un exemple: tu es à une soirée et tu vois cette personne qui te fait vibrer qui t'envoie des papillons dans le ventre et tu as envie d'y aller puis tu n'y vas pas. Tu n'as pas cette audace là, t'as pas ce courage là et puis cette personne s'en va.

Il y a échec parce que tu n'auras jamais pu la rencontrer et en plus tu n'auras pas osé.

Double peine, dit Charles Pépin.

 

Bon vol avec les aigles!

Minute du Coach - Accepter ou comprendre, il y a nuance.

Minute du Coach - Accepter ou comprendre, il y a nuance.

April 9, 2020

P: Bonjour Fabian

 

F: Bonjour Pablo

 

Sud radio, la Minute du Coach

 

P: Accepter ou comprendre, il y a une nuance

 

F: Oui plus qu'une nuance 

 

P: Une fameuse nuance!

 

F: C'est  ma marraine qui m'a proposé ce thème de chronique juste avant que je rejoigne le studio. Elle m'a dit: "tu devrais expliquer aux gens la différence entre accepter et comprendre ce n'est pas la même chose". 

Dans une précédente Minute du Coach, j'avais insisté sur votre enrichissement quant à votre vocabulaire apprendre tous les jours un mot nouveau et pouvoir ainsi bénéficier d'un vocabulaire plus soutenu, plus étendu.

Or, effectivement,  elle a raison, accepter et comprendre, ce n'est pas la même chose. Je comprends que ce chien ait mangé la moitié de la cuisse...

 

P: Excuse moi de t'interrompre, c'est comme écouter et entendre, à peu près?

 

F: Non, c'est encore différent quand je parle du chien qui mord la cuisse, c'est un exemple qui n'est pas farfelu. Je peux comprendre que l'animal a été battu quand il était un chiot.

 

P: Qu'il se soit révolté 

 

F: Qu'il a peur de l'humain et qu'il a cru qu'on s'en prenait à sa vie. Je peux comprendre, c'est pas pour ça que je l'accepte. Je peux comprendre que telle personne se drogue, c'est pas pour ça que je l'accepte. Donc, si quelqu'un vous dit: "je comprends". N'en déduisez pas, n'en concluez pas que cette personne accepte la chose. Elle comprend parce que, probablement, elle entend le mécanisme qu'il y a en dessous d'une décision ou d'un acte et elle comprend comment ce mécanisme s'est mis en route. Donc je comprends que le mécanisme se

soit mis en route, parce que ton enfance est telle que à l'âge de 12 ans tu as commencé à te droguer. Ben oui vu les parents tu avais je peux le comprendre.

Je peux comprendre que tu sois tombée enceinte à 13 d'un homme cocaïnoman. Je peux comprendre tout ça mais je ne suis pas obligé d'accepter cela. Et donc, j'ai évoqué dans une précédente Minute, de l'art de la subtilité, l'art de la nuance et bien accepter et comprendre, comme tu disais, il y a beaucoup plus qu'une nuance.

Que dites vous quand vous ne le dites pas ?

Que dites vous quand vous ne le dites pas ?

April 2, 2020

P: Bonjour Fabian

F: Bonjour Pablo

 

Sud Radio, la Minute du Coach

 

P: Que dites vous quand vous ne le dites pas? C'est le thème du jour. Compliqué? Ou simple?

 

F: Les deux à la fois!

 

P: Tu n'aimes pas les choses simples

 

F: Si mais simple ne veut pas dire facile. C'est pas parce que c'est simple que c'est facile. C'est pas parce que c'est facile que c'est simple. C'est simple de faire un régime, c'est pas facile de renoncer à la mousse au chocolat de ma mère. Mais ça je l'ai déjà expliqué ici, je n'y reviens pas. Non, ce que je veux dire c'est qu'il y a, bien sûr, dans un message la première couche, les mots, et puis il y a toutes les sous-couches. Moi en tant qu'acteur et en tant qu'Eagle coach, ce qui m'intéresse par dessus tout ce sont les sous-couches. Et plus on creuse, plus ça devient intéressant. Notamment: quel est l'objectif du message? Qu'est-ce que je ne dis pas quand je dis autre chose que ce que je dis?

Je donne un exemple et même plusieurs: 

L'un de mes amis me raconte qu'un jour, il s'est fait draguer par une jolie femme beaucoup plus jeune que lui et il n'a pas été émoustillé mais flatté. Donc le soir, il raconte l'anecdote à

sa femme qui, m'explique-t-il, est heureuse pour lui et il est content de partager ça.

Et moi je ne peux pas m'empêcher de lui dire "Tiens c'était quoi ton objectif en lui disant ça?"

 

P: La rendre jalouse un peu?

 

F: Alors non. Il m'a dit: "bah pourquoi? on n'est pas obligé d'avoir un objectif à chaque fois qu'on communique" . Je lui ai dit "mais que tu le veuille ou pas il y a un objectif. Quand tu communiques, tu le fais pour une bonne raison. Mais peut-être que tu fais mouche alors que tu sembles annoncer faire mouche ailleurs"

Par exemple le message pourrait être explicitement: "ma chérie voit à quel point je suis transparent et authentique. J'ai été dragué par une jolie jeune femme. Tu sais à quel point je t'aime, c'est d'ailleurs pour ça que je te raconte sans ambages cette historiette qui n'a finalement que peu d'importance"

Mais, quel est le message implicite?

"Ma cocotte! Je suis encore séducteur ou séduisant, ce qui n'est pas la même chose, même à mon âge!

 

P:  Je ne suis pas encore périmé!

 

F: Je ne suis pas périmé, fais gaffe! Sache que tout peut arriver! Maintient toi à mon niveau!" Peu importe ce que ce que le message peut être implicitement mais je trouve ça intéressant. Et moi, perso, ce genre de message, je l'aurais pas divulgué, je l'aurais gardé pour moi. 

Ou alors un autre exemple, cet ami que tu n'as pas entendu depuis des lustres et qui soudain se rappelle à ton bon souvenir. Et puis: "Ah Pablo comment vas-tu?"

"Bah très bien! Qu'est-ce que tu deviens Florent?" J'ai dit Florent mais ce n'est par lui que je pense. Et puis subrepticement, cet ami commence à t'annoncer l'une de ses grandes victoires.

Ou alors il a gagné énormément d'argent parce qu'il vient de revendre son entreprise ou il a obtenu un diplôme avec les  félicitations du jury, ou que sais-je.

Finalement l'appel n'était pas tant pour prendre de tes nouvelles que pour aller raconter ses faits de gloire. Mais de nouveau, c'est tout ce que je dis sans le dire. Et ça ne me gêne pas qu'il vienne raconter, narrer ses exploits.

C'est pas ça qui me gêne.

Ce qui me gêne finalement, si toutefois quelque chose doit me gêner dans l'histoire,c'est: quid de l'authenticité là dedans? Quid de ce contact entre êtres humains?

Est-ce que je peux pas simplement dire les choses!

"Je t'appelle parce que j'ai envie de partager avec toi quelque chose qui vient de m'arriver. Je suis tellement tourneboulé moi-même que je souhaite le partager avec quelqu'un qui compte pour moi et tu compte pour moi"

Je trouve ça plus plus honorable et plus humain.

 

P: Merci Fabian pour cette Minute du Coach en replay sur sudradio.be

Comment offrez-vous des cadeaux à vos amis ?

Comment offrez-vous des cadeaux à vos amis ?

March 26, 2020

P: Bonjour Fabian

F: Bonjour Pablo, bonjour à tous

 

Sud Radio, la Minute du Coach

 

P: Comment offrez-vous des cadeaux à vos amis? C'est un peu la continuité d'une précédente minutes du coach où l'on apprenait ce qu'était l'amour.

 

F: Oui et je terminais cette Minute en disant, en m'appuyant sur Platon, Aristote, Spinoza et surtout André Comte-Sponville, je disais: "Soyez le professionnel des désirs de l'autre".

Explication à travers des exemples, éventuellement des anecdotes personnelles.

 

P: Répètes la phrase? Soyez ... 

 

F: ...le professionnel des désirs de l'autre.

D'où la question qui s'impose: Comment offrons-nous des cadeaux à nos amis, aux gens que nous aimons?

J'ai souvenir d'un anniversaire, même si tu n'étais pas présent... je crois que oui. J'avais invité des tas d'amis, et deux amis qui peut-être vont entendre cette Minute, je les adore au demeurant mais je vais quand même le dire qui me connaissent depuis des décennies et qui savent que, de ma vie, jamais je n'ai bu une goutte d'alcool, jamais, pas une fois, m'ont offert, l'un une bouteille de pinard, l'autre du pinard et du champagne. Chouette!

Et je me suis dit, "Mazette, ils me connaissent quand même! Ils savent que je vais pas consommer"

Et du coup, je me suis fait un film,  je me suis mis à fantasmer. Je les imaginais: "Ah oui mince, il y a l'anniversaire de Fabian aujourd'hui. On n'a pas de cadeau... Oh une bouteille de pinard ça fait toujours plaisir!"

Voilà ce que je me suis imaginé. Peut-être me suis-je trompé, c'est une présupposition. Quoi qu'il en soit c'est bien ce que j'ai reçu. Et ce même jour, ma sœur et son compagnon m'ont offert un t-shirt et sur ce t-shirt, chaque fois je suis ému quand j'en parle, il y a une photo de ma pouliche Shadow et moi avec son nom en dessous. Oh ça avait pas dû coûter beaucoup d'argent. Par contre ça avait dû coûter beaucoup de temps et d'ingéniosité. Parce qu'il fallait pouvoir trouver la photo, la faire imprimer etc… Et je me suis dit: "ça, c'est le cadeau de l'amour. C'est quelqu'un qui m'aime"

Alors je ne dis pas que les autres ne m'aiment pas, bien sûr que c'est le cas aussi ! Simplement ce jour là, ils se sont un peu moins mobilisés mais la question, alors, que je pose: Vous quand vous offrez des cadeaux, vous vous y prenez comment?

Est-ce que vous dites, comme si tu avais ton anniversaire demain Pablo, je te dirai: "tiens Pablo, pour ton anniversaire surtout tu me donnes ta liste!"

Moi aussi je fais ça, remarquez, mais si je te demande: " donne moi ta liste de cadeaux "comme ça je suis sur de pas me tromper, je suis sûr que je te ferai plaisir.

Mais dans le sous-texte la phrase "donne moi ta liste", qu'est ce qu'elle raconte? Qu'est ce que je raconte dans tout ce que je ne dis pas? Qu'est ce que je dis dans ce que je ne dis pas ?

Je dis ceci: "Mon cher Pablo, comme tu n'es pas quelqu'un de très important pour moi, je te demande ta liste car, tu comprendras, je n'ai nulle intention de déployer quelque énergie que ce soit pour trouver un cadeau qui va te faire plaisir.

J'ai autre chose à faire alors s'il te plaît épargne moi les heures de recherche dans les magasins et autres,  facilite moi le travail…

 

P: Allons à l'essentiel.

 

F: Voilà! Que je puisse m'acquitter de ce cadeau". Voilà ce que moi j'entends. Et malheureusement je pose aussi la question: Est ce que tu as une liste? Je trouve ça détestable rien que d'y penser Alors si vous aimez quelqu'un, et bien simplement, cherchez le cadeau qui va lui plaire et c'est ça être le professionnel des désirs de l'autre.

Minute du Coach - C’est quoi l’Amour ?

Minute du Coach - C’est quoi l’Amour ?

March 19, 2020

Sud radio, la Minute du Coach

 

P: Bonjour Fabian 

F: Bonjour Pablo

P: Une question tellement vaste, simple et compliquée à la fois. C'est quoi l'amour ?

F: Aujourd'hui, chers auditeurs, je vais me faire le porte parole, très humblement bien sûr, d'un grand philosophe contemporain, André Comte-Sponville, que j'ai eu le bonheur de rencontrer, la chance aussi, peut-être le privilège d'avoir comme intervenant ces derniers temps à Solvay en l'occurrence et il nous a délivré un cours magistral qui m'a énormément inspiré, impacté et en gros, de quoi allons nous parler aujourd'hui ?  De qui ?

De Platon, d'Aristote et de Spinoza. Donc surtout restez avec nous, ne vous enfuyez pas parce que je viens de citer trois philosophes. Vous allez voir c'est plus simple que ces noms pourraient laisser entrevoir.

 

Dans un ouvrage remarquable, "Le Banquet", Platon, faisant parler Socrate, va nous expliquer ce qu'est l'amour. Je vous l'a fait courte: l'amour c'est le désir,  le désir c'est le manque.

Comblez le manque, le désir disparaît et l'amour le suit. Plus de désir, plus d'amour. C'est intéressant, parenthèse, de se dire qu'aujourd'hui, je pense notamment à l'éducation que reçoivent les enfants, un auteur d'ailleurs avait écrit un ouvrage il y a quelques années qui s'intitulait, de mémoire, "nos enfants manquent de manque". Nos enfants manquent de manque.

Et bien oui! 

Parce que si ils n'ont pas le temps de vivre un manque que vous l'avez déjà comblé ou anticipé et bien vous tuez tout désir. J'avais même déjà dit à des jeunes couples qui convolaient en justes ou injustes noces, surtout les amis si vous voulez que votre couple dure entretenez ce manque. Entretenez le!

 

Comte-Sponville dira même: si votre mari vous dit, après 15 ans, "je t'aime comme au premier jour" certes c'est romantique mais c'est un pur mensonge. Quant au désir, il est très intéressant de se référer ici et Aristote et à Spinoza, Aristote, IVe siècle avant Jésus-Christ, Socrate  XVIIe siècle. On est alors en hollande. C'est un juif émigrés en Hollande. Spinoza, grand philosophe du bonheur, on peut le dire. C'est amusant, comme à des siècles de distance, ces deux personnages hors du commun vont nous tenir à peu près le même langage. Aristote nous dira: "le désir est l'unique force motrice ". Le désir est l'unique force motrice. Quant à Spinoza, il se fend d'un: " le désir est l'essence même de l'homme". Le désir est l'essence même de l'homme. Et c'est vrai. Si vous farfouillez dans votre mémoire, à quel moment avez vous été capable de grandes choses, de vous surpasser ?

Sûrement parce que vous étiez mû par un immense désir. A quel moment avez vous été capable de perdre du poids? D'enfin vous mettre à ce sport alors que vous repoussiez, vous postposiez sans arrêt la date de cet abonnement à la salle?

Parce que vous étiez extrêmement amoureux. Tombé amoureux, je parle du moment de la chute. Pendant la chute, vous êtes à peu près capable de tout tellement le désir est puissant.

Ce qui amène Comte-Sponville, carrément à parler au manager et aux marketeurs et moi je vais m'adresser à tout un chacun et à dire au manager:  "vous êtes le professionnel des désirs de vos collaborateurs", "vous êtes le professionnel des désirs de vos collaborateurs".

 

Si vous  êtes marketeurs ou vendeur, vous êtes le professionnel des désirs de votre client. Et moi je vous dis, chers amis, vous êtes le professionnel des désirs de l'autre et ça fera l'objet

d'une autre Minute du Coach. 

Minute du Coach - Comment vendre sans être vendu ?

Minute du Coach - Comment vendre sans être vendu ?

March 12, 2020

Pablo: Bonjour Fabian 

 

Fabian: Bonjour Pablo

 

Sud radio, la Minute du Coach

Pablo: Comment vendre sans être vendu? Vendre quoi tout d'abord?

Fabian: C'est une excellente question parce que les auditeurs pourraient penser "Moi ça ne me concerne pas, je vends rien" . Mais si les amis nous vendons tous tout le temps.

 

Pablo: On se vend!

 

Fabian: Absolument! On vend une idée, on vend un projet.

"On va au cinéma les gars?  

Oh non pas au cinéma, pas ce soir"

 

"Et si on allait manger au grec? 

Non, je préfèrerai italien"

 

Bref, on n'arrête pas de vendre.

 

Quand vous êtes à un examen, si vous êtes étudiant, vous vendez votre réponse au prof. Que vous le vouliez ou pas c'est comme ça. Et, pour vendre, l'un des secrets de la vente...

 

Pablo: La séduction.

 

Fabian: Si tu veux mais c'est... 

 

Pablo: La manipulation!

 

Fabian: Oui, alors résolument oui! D'ailleurs, tu sais que les meilleurs vendeurs sont des psychopathes? Pourquoi? Parce que les psychopathes suivent leur script à la lettre.

 

Pablo: Ce sont des pitbulls aussi.

 

Fabian: Ce sont des pitbulls donc ils vont vraiment au bout de la chose. Donc ce sont les meilleurs vendeurs qu'on puisse trouver. D'ailleurs le monde entier en général! 

Durant toute l'histoire de l'humanité, les hommes se sont passionnés pour les psychopathes, les ont ovationnés. Ils sont devenus des idoles. On va admirer Napoléon, admirer Alexandre le Grand, on va admirer même Dutroux!  Il a des admirateurs, c'est complètement fou mais c'est comme ça, soit! Et dans le monde des entreprises, le taux de sociopathes, notamment les banques, est beaucoup plus élevé qu'ailleurs par exemple. Parce que pour arriver à des

hautes sphères en entreprise, il faut pas avoir peur de couper des têtes et donc émotionnellement faut pas être atteint. Les gens comme nous deux par

exemple, c'est foutu !On peut pas arriver à...

Pablo: Certains vendent nos mères! 

 

Fabian: Ahahah! Non, certainement pas. Mais ce sur quoi je voulais insister, c'est que le bon vendeur : "Ah Pablo, je te trouve une mine superbe aujourd'hui vraiment! Et cette écharpe te va à ravir!" 

 

Pablo: Je sais!

 

Fabian: Je vois un sourire qui se dessine sur ton visage. Je viens de t'envoyer de la dopamine gratos.

 

Pablo: Tu viens de me flatter

 

Fabian: Ouais, alors la flatterie ça aurait pu être un compliment, ça aurait pu être sincère. Là en l'occurrence, c'était une flatterie. Tout ce que je voulais, c'était de t'injecter de la dopamine gratuitement.

L'hormone du plaisir.  Si je dis que tu es très beau, très intelligent, je t'envoie encore de la dopamine. Ça fonctionne à chaque fois. Même si tu sais que j'utilise cette technique pour te l'envoyer, ça va toujours fonctionner.

Et le bon vendeur, notamment, entre autres choses, il va envoyer de la dopamine à ses clients.

Là où j'attire votre attention d'où le titre "comment vendre sans être vendu ?"

Quand nous vendons, nous devons vendre au système 1 de notre interlocuteur.

Ça veut dire quoi? Je l'ai déjà évoqué ici même mais peut-être que les auditeurs ont oublié.

 

Pablo: Pour rappel

 

Fabian: Notre cerveau comment fonctionne-t-il? Il fonctionne, selon Daniel Kahneman qui a eu un prix Nobel pour justement tous ses travaux à ce sujet, il fonctionne avec la pensée rapide qui est émotionnelle, système 1.

Aujourd'hui les scientifiques diront type 1. Et la pensée lente, rationnelle, système 2.

 

Aujourd'hui on parlera de type 2.

Système 1 ne coûte aucune énergie

Système 2 est très paresseux et en même temps quand on le mobilise, quand on le sollicite et bien ça génère, ça demande, ça exige beaucoup beaucoup beaucoup d'énergie. Si mes phrases sont longues, complexes parce que mon vocabulaire est soutenu, j'exerce une surcharge cognitive sur les auditeurs et cela les fatigue. C'est donc beaucoup plus compliqué pour moi de leur vendre quelque chose si mon discours a été complexe.

 

J'ai pris cet exemple: 2+2 = 4 c'est instantané, Système 1 peut répondre. 17 x 44 il faut absolument que système 2 rentre dans la danse.

 

Et donc, ce que je voulais vous dire, si vous voulez vendre vous devez parler au système 1 de votre interlocuteur donc des phrases simples, courtes, beaucoup d'émotion et des mots surtout très faciles avec évidemment des changements dans les intonations de voix etc… Envoyez de la dopamine.

A contrario, si vous voulez éviter que l'on vous vende, mettez-vous en recul. La posture du recul, la posture de la distance. Activez votre système 2 pour que votre système 2 soit vigilant

 

Pablo: Aware 

 

Fabian: Absolument, waouh ça me plait beaucoup quand tu dis ça. Et, ce sur quoi je vais terminer, c'est que l'hormone du plaisir c'est bien la dopamine, on parle aussi de

neurotransmetteur.

Le neurotransmetteur du bonheur c'est la sérotonine. On parle alors d'un état de bien-être à

beaucoup plus long terme. Ce que l'on sait moins, c'est que la dopamine contrecarre la sérotonine et donc je vous invite de temps en temps quand même, pour surgir hors de la médiocrité, d'activer votre système 2 plus souvent que de raison et de viser la sérotonine, le bonheur à long terme.

De ne pas hésiter à renoncer à des petits plaisirs à court terme pour de plus grands bonheurs à long terme.

Sus à la médiocrité

Sus à la médiocrité

March 5, 2020

Pablo : Bonjour Fabian

 

Fabian: Salut Pablo

 

Sud radio, la minute du coach

 

P: "Sus à la médiocrité"  Mais encore?

 

F: La médiocrité c'est la moyenne, c'est le milieu de la courbe de Gauss, c'est là où on se situe le plus souvent...

 

P: Oui mais il y a des gens qui se sentent bien dans la médiocrité!

 

F: Et alors? 

 

P: Oui?

 

F: Et alors? On se sent bien aussi devant une série addictives sur netflix dans un canapé, on se sent bien à avaler trois hamburgers à la suite et puis un morceau de tartelette au caramel.

Oui, bien sûr, on peut se sentir bien dans des tas d'occurrences. C'est pas pour ça que c'est louable! C'est pas pour ça qu'on va mettre en exergue le fait de se sentir bien parce que simplement, on est en train de rien foutre et de "légumer" et de rien faire de son instant,  rien

faire de son existence.

 

P: Je te sens en colère Fabian.

 

F: Un peu en colère. Nous sommes des êtres humains nous avons une conscience nous avons une lucidité, enfin, quelques-uns ont un certain degré de lucidité, dont René Char disait "la lucidité est la blessure la plus proche du soleil" mais soit, c'est pas le propos.

 

P: Pourquoi parce qu'elle brûle?

 

F: Oui! Tu sais que le seul animal capable de regarder soleil en face c'est l'aigle? Ce que je veux aborder aujourd'hui, c'est les différences qui peuvent exister entre être bon, excellent ou inarrêtable en anglais on dira "unstoppable"

 

P: "Unbreakable" 

 

F: Oui aussi! Quel accent! Fameux! Et quand tu lis, et ça c'est un exercice que je conseille volontiers aux auditeurs, quand tu lis les biographies de grands champions, je dis vraiment de très très grands champions,  j'entends "légende": Michaël Jordan, Rafael Nadal, que j'ai déjà cité ici même.

 

P: Mohamed Ali

 

F: Mohamed Ali... Tous ces gens qui ont su aller bien bien bien au delà de leurs propres capacités. On se rend compte que c'est au niveau du mental que beaucoup se joue et qu'ils sont capables d'aller beaucoup plus loin que la plupart des autres, d'être beaucoup plus dur au mal. C'est leur endurance face au mal qui est bluffante.  C'est leur capacité à aller au delà de

la douleur. Presque à faire de la douleur, je pense au pied gauche de Rafael Nadal

qui le fait tellement souffrir et qui ne l'empêche pourtant pas de gagner des tournois et quand je vois autour de moi, encore tout à l'heure, j'entendais une dame qui me disait: "ben tien, telle cliente n'est pas venu parce qu'elle a vomi" Bon voilà, je vomis donc soudain le monde entier s'arrête! Je suis au lit, je ne peux plus bouger mais la belle affaire! Moi ça me fait hurler de rire. Il y des années, je jouais au théâtre un 31 décembre. J'ai voulu me lever le matin impossible, j'avais un lumbago terrible. On est venu me faire une piqûre de Diprophos et le soir je jouais devant 200 personnes, point à la ligne. Quand on est capable de s'arracher ... 

En fait pourquoi est on capable de s'arracher quand on a un grand pourquoi?

 

Il y a des années - encore une anecdote mais vous allez comprendre - je formais à Bruxelles.

Je forme à Bruxelles.  Moi pour arriver à Bruxelles et être prêt, étant donné que Bruxelles est une ville qui ne te veut pas quand tu viens de province donc tu dois passer à 5 heures du matin quand elle est encore endormie, qu'elle sait pas que tu arrives et puis le soir elle veut plus de lâcher elle te garde dans ses embouteillages à la con - enfin soit, de nouveau je m'emporte et je me révolte- et donc moi j'étais là à 6h20, sous mon sac de couchage, c'était l'hiver. A 9 heures, j'attendais les participants. Personne. 9h15, personne. 10h,  personne. 10h15, il y en a un qui arrive. Et là, Pablo, chers auditeurs, je comprends quelque chose d'hallucinant.

Je découvre un fait que j'ignorais: pour arriver à Bruxelles, il y a des embouteillages. Sans blague! Alors je leur ai dit ceci, puisqu'on était pas très très loin de Zaventem, et que, si vous voyagez en long courrier vous devez arriver trois heures à l'avance, juste, j'ai dis "si vous aviez un avion à 12 heures qui vous emmène aux Seychelles et que vous deviez être à Zaventem à 9. Est-ce que vous auriez dit: "désolé", à l'hôtesse, "il y a des embouteillages je suis arrivé en retard"?" Bien sûr que non, vous seriez arrivé à l'heure, que vous ayez vomi avant ou pas.

Quelle est votre capacité à vous rebeller contre vous même? Jusqu'où êtes vous capable d'aller ? Et quand un jour, vous avez un peu la migraine et vous dites "bah aujourd'hui je pas aller au sport parce que j'ai un peu la migraine". C'est rien que ça qui vous arrête? 

S'il n'y a que ça qui vous arrête, les amis, alors vraiment vous risquez d'avoir une vie très très très inintéressante, vraiment pétri de médiocrité et je ne vous envie alors pas.

Par contre, si vous êtes capable de vous rebeller contre vous même, peut-être dans la maîtrise de soi,  que j'évoquais quand je citais Nietzsche il y a quelques semaines alors vous allez dépasser votre propre condition vous serez un aigle.

Et c'est tout ce que je vous souhaite!

 

P: Tout est dans la tête Fabian

 

F: Beaucoup en tous cas 

 

P: Merci pour cette minute du coach!

Et si Goldorack vous apprenait à draguer ?

Et si Goldorack vous apprenait à draguer ?

February 27, 2020

Pablo: Bonjour Fabian, 

 

Fabian: Bonjour Pablo

 

Sud Radio, la Minute du Coach

 

Pablo:

Pour la minute du coach de ce jour, on va faire référence à un héros de notre enfance Goldorak, Actarus, Goldorak Go! Et si Goldorak vous apprenez à draguer?

Comment est-ce possible?

 

Fabian: J'avais vraiment envie de parler de Goldorak  parce qu'on a quelques passions en commun. Les chevaux, évidemment, mais Goldorak aussi! Ça les auditeurs ne  le savent peut-être pas.

 

Pablo: Est-ce que tu t'es refait l'intégrale?

 

Fabian: Complètement, oui!

 

Pablo:  Jusqu'au retour sur la planète Euphor ?

 

Fabian: Bien sûr! La prochaine fois que je vais me livrer à ce genre d'exercice, ce sera pour tous les épisodes de Candy. Je le jure!

Aujourd'hui, c'est de Goldorak dont je vous parle.

Goldorak, parce qu'il y a de très

nombreuses années maintenant, mon grand ami Claude, je donnais cours à Liège et

mon grand ami Claude, qui est liégeois, m'appelle et puis me dit "tiens est ce qu'on peut se voir ce midi j'ai quelques questions à te poser". Je le vois le midi en question,  on va prendre un lunch ensemble. Et il m'explique que le matin, il était au parc et qu'il a vu deux jolies filles mais qu'il n'a pas osé les aborder. Il me demande si j'ai des trucs,  des techniques, des outils qui peuvent l'aider. Je lui dis: "Claude, tu connais Goldorak? Tu aimes Goldorak?"

"Oui", me dit-il "Alors voici ce que tu vas faire, Tu vas retourner au parc, cet après midi, tu vas t'allonger dans l'herbe comme tu l'as fait ce matin, et si tu vois une charmante demoiselle

qui a l'air de te plaire et bien dans ta tête,  tu vas te visualiser à six reprises en train de l'aborder. Tu vas ressentir le calme intérieur au moment où tu l'abordes. Tu vas entendre les mots que tu choisiras, exactement comme tu les choisiras et quand, après la sixième reprise, tu auras pu visualiser.  Donc entendons nous, quand vous visualisez, il n'y a pas que le registre sensoriel de la vue qui fonctionne. Vous allez ressentir ce que vous avez envie de ressentir au moment M. Et quand tu auras réalisé ces six visualisations, tu diras: "Claude-orac Go!" Tu te lèves et tu y vas!

Il est un tout peu petit peu médusé de m'entendre lui dire cela et moi je retourne donner mon cours et lui va au parc. Et à la pause j'avais un sms "Fabian, ta technique est génial je la vois demain! “

Et puis quand j'ai terminé mon cours vers 16h30, j'en avais un autre qui me disais: "Non, non, je la vois ce soir!"